Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2009 6 22 /08 /août /2009 15:10

       Pratiquer le VTT sur terrain assez roulant, type chemin de halage ou route forestière, avec quelques "bosses" (et chicanes de piste cyclable) pour casser le rythme et provoquer des relances, le tout durant 60 à 9O minutes, à fond la caisse du début à la fin (après une courte mise en jambes) voilà ce que je préconise pour les coureurs à pied : que ce soit en période d'entraînement intensif pour les longues distances, que ce soit en cas de blessure. Ainsi,  incroyable mais vrai, cette année alors que j'ai été victime d'une élongation des ischios jambiers gauches suite à un affaissement de ma semelle correctrice, j'ai pu, suivant les conseils du dr Jean-Marcel Ferret (Centre de médecine du sport de Lyon-Gerland), m'entraîner en VTT un jour sur deux à raison d'environ 3O km sur mon circuit fétiche du Grand Parc de Miribel-Jonage (3OOO ha au nord de Lyon au bord du Rhône). Et je me suis ainsi maintenu dans une forme optimale.
     Et bien, me croirez vous, hier vendredi après l'épouvantable canicule de ces derniers jours qui faisait suite pour moi à 40 minutes passées samedi  dans l'ambulance de la Croix-Rouge au sommet de l'Alpe d'Huez (malaise avec hypotension à 84 une heure après ma 3ème place dans l'ascension en marche athlétique des 14 km depuis Bourg d'Oisans), je ressuscite littéralement. Ce que j'ai fait hier en VTT je ne suis pas sûr que je l'aurais réalisé en courant ou en marchant "athlétiquement" : mon circuit de 3O km, avec port du VTT sur l'épaule au pont de Cusset, à Villeurbanne, a été couvert en gagnant à nouveau une minute par rapport à la dernière sortie il y a trois semaines, soit 66'30" de "glisse"...
   Là, franchement, il faut se faire mal pour tenir le  35 km/h sur les cailloux des chemins et sentiers des bords du Rhône, il faut "mettre du braquet" mais pas trop : faire tourner les jambes le plus vite possible sans "mettre trop gros", ne pas dépasser une puissance de pédalage de 300 watts au delà de laquelle le cycliste prend trop de muscle, ce qui l'alourdira alors revenu en course à pied. Après 66'30" à plat sur le vélo vous finissez "naze", mais c'est une saine  fatigue après un entraînement de qualité suivi d'un bock de Grimbergen fraîche (merveilleuse cette bière belge fruitée avec une tranche de citron) dans le snack du Grand Parc géré par Michel Pakloglou, par ailleurs organisateur du semi marathon de Lyon.
   Merci aux amis loueurs de vélo à la Planète  Tonique (le chalet d'accueil du parc) : ils me choisissent le meilleur modèle possible, compte tenu que les modèles les plus récents se voient réservés aux unités (vélocipédiques) de gendarmerie et de police nationale qui silonnent ce merveilleux parc, à la recherche des loubards et des...exhibitionnistes !

                                                                                                                                               

 NB : 28 août 2010, un an plus tard, je viens de "tourner" en 66' juste, sans avoir l'impression d'être à fond. Même en vétéran on peut encore progresser ! Cela valait bien un double bock de la fameuse Grimbergen !

          21 octobre : 65'30", encore mieux. Mais maintenant je m'entraîne sur un nouveau parcours plus long où j'améliore mes chronos à chaque sortie malgré (hier 8/11/10) la tempête !

                                                                                                                                                     Michel Delore

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Robert Gauthier 31/08/2009 14:41

Merci Michel : Très heureux de retrouver ici des conseils que je donnais, il y a plus de 15 ans, au CMS de la Ville de Lyon : Le Vélo (ou le VTT) devrait être pratiqué dans tous les sports pour développer une "endurance foncière" et pour la rééducation en cas d'incidents ligamentaire, tendineux ou musculaire. Nous l'avions conseillé à des joueurs de l'OL pour se rétablir lors de la rupture du tendon d'Achille. Avec succès car, après s'être baladés dans les monts du Lyonnais, ils ont pu reprendre le Foot sans aucun problème.

A titre anecdotique, voici une note de l'époque :

Le Vélo, c’est la Santé !…
Une activité physique, avec tous les avantages :
- Le Cyclisme est un « Sport porté », sans la contrainte du poids, notamment aux articulations des hanches et genoux, qui sont de plus en plus fragilisées par le temps... Et donc avec l’âge !
- Le Pédalage permet une amplitude articulaire plus importante sollicitant le système tendineux et ligamentaire : Mais en souplesse.
- L’extension dorsale avec le soulagement de la colonne vertébrale au niveau lombaire : Adopter une position assez allongée, avec le guidon au même niveau que l’appui sur la selle.
- La sollicitation harmonieuse de la musculature des jambes mais aussi celle des appuis opposés : Épaules - Dorsales - Abdominales.
- Le « retour veineux » facilité par la rotation de la cheville et la remontée du talon suscitant la décontraction et donc l’irrigation sanguine de toute la musculature, depuis la base du pied.
- Le développement du potentiel respiratoire : Un essoufflement léger facilite l’augmentation de la Capacité pulmonaire courante. Que l’on peut améliorer progressivement et sans risque...
- Avec donc une accélération progressive du rythme Cardiaque, base du système circulatoire et donc du « potentiel vital ». Contrôle facile avec un « cardiofréquencemètre » du type Polar.
- Perdre du poids : A basse fréquence cardiaque, dans la « Plage de Lipolyse », l’énergie est en majeure partie prélevée sur la masse graisseuse. Même sur un « vélo d’appartement », et à raison d'environ 20 minutes par jour.
- La pratique du vélo (sur route ou appartement) provoque une sudation bénéfique pour éliminer de l’acidose sanguine.
- Enfin, le réconfort moral de voir de jour en jour la progression du potentiel physiologique : Respiration, Cardiaque, Energétique...

Présentation

  • : La Passion de la course ! Le blog de Michel Delore
  • : Pour tous les passionné(e)s de course à pied, marche, jogging, marathon et cyclosportif. Michel Delore - aux Editions Amphora
  • Contact

Texte Libre

Le Blog de Michel Delore

Recherche

Catégories