Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 18:33

    Un livre paru cet été défend une thèse : les athlètes de couleur courent plus vite que les Blancs parce qu'ils seraient génétiquement plus doués pour la course à pied. Une thèse étonnante si on songe que les pays concernés se révèlent peu nombreux  : Kenya, Ethiopie, Jamaïque, principalement.

 

    Mais où sont les marathoniens et les sprinteurs au Sénégal, en Côte d'Ivoire, au Ghana, au Nigeria, et dans bien d'autres pays africains ? En revanche les sportifs de ces pays brillent dans d'autres sports comme le football : faut-il en déduire que les Kenyans ne sont génétiquement pas doués pour taper dans un ballon ?

 

   On nous explique qu'une des raisons de la domination des coureurs des hauts plateaux viendrait de leurs longues jambes fines : mais des coureurs aux belles jambes de "milers", l'Europe en a toujours eu et en a encore, il suffit de regarder au départ d'une compétition pédestre, même régionale. Seulement personne ne met ces coureurs et ces coureuses en situation de réussir de grandes performances.

 

    Au Kenya, par exemple, à plus de 2000 mètres d'altitude,des entraîneurs européens (donc des Blancs) ont mis sur pied des camps où on s'entraîne deux à trois fois par jour avec la devise : courir-manger-dormir.

    La Jamaïque règne sur le sprint -mais elle ne l'a pas toujours fait - grâce à une véritable académie. Si à chaque fois qu'une nation domine dans une discipline sportive on en déduit que c'est grâce à une supériorité génétique, alors les Français, traditionnellement brillants au saut à la perche depuis 50 ans, possèdent en ce domaine une supériorité génétique sur le reste de la planète !

 

    On peut continuer avec d'autres sports : les nageurs blancs sont meilleurs parce qu'ils disposent de magnifiques piscines d'entraînement que les Africains ne peuvent s'offrir, faute de moyens financiers;  et ils pédalent plus vite parce qu'ils bénéficient d'une gigantesque organisation (Tour de France, grandes classiques, avec des dizaines de milliers de kilomètres de routes bitumées) et les moyens d'offrir à leurs coureurs des vélos en carbone à 10 000 euros.

 

    Longtemps, les sportifs de ma génération dûrent lire et entendre que les athlètes des pays nordiques et d'Europe de l'Est, étaient meilleurs que les nôtres en raison de leurs cheveux blonds et de leurs yeux bleus (Hitler tenait un discours du même genre). En fait leur supériorité, et celle de pays plus lointains, tenait la plupart du temps à une meilleure organisation et à des installations sportives plus modernes. A des entraîneurs de légende aussi : Gostan Olander (Suède), Percy Cerrutti (Australie), Arthur Lydyard (Nouvelle Zélande). Leurs véritables "usines à champions" disparurent après leur décès.

   Tout est donc problème de situation géographique, d'organisation, de moyens financiers et surtout de volonté.

   Sinon, pourquoi les Bédouins du Sahara skient-ils moins bien que les Savoyards ?

 

                                                                                                                            Michel Delore

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Passion de la course ! Le blog de Michel Delore
  • : Pour tous les passionné(e)s de course à pied, marche, jogging, marathon et cyclosportif. Michel Delore - aux Editions Amphora
  • Contact

Texte Libre

Le Blog de Michel Delore

Recherche

Catégories