Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 13:56

   En 2013 une athlète française n'a pas été retenue dans la délégation qui devait participer aux championnats du monde d'athlétisme au motif qu'elle venait d'être contrôlée positive.

 

   Pour sa défense elle déclara qu'elle avait mangé un "complément alimentaire" acheté à l'étranger sur internet en ignorant qu'il contenaitt une substance dopante. Affirmant que sa bonne foi était totale, elle s'estimait innocente.

    Ce n'est malheureusement pas la première fois qu'un sportif ou une sportive de haut niveau convaincu(e) de dopage se défend ainsi

.

    Mais en fait qu'entend-on par "compléments alimentaires" ?

    On a tendance à y inclure d'abord les sucres rapides et lents absorbés sous forme liquide ou solide, alors que ceux-ci font partie de l'alimentation normale en cours d'effort sportif : il ne s'agit donc pas de compléments. Diffusés par de grandes marques dans le commerce normal, ils ne contiennent  évidemment pas de substances dopantes : on peut donc en absorber sans aucun risque de contrôle positif.

 

    On a également tendance à y inclure les vitamines et minéraux pris en cours de repas sous forme de comprimés, de gélules, de granule, d'ampoules ou de sirops. En réalité il s'agit de médicaments que trop de sportifs et de sportives absorbent souvent par auto-médication : une erreur. Ces vitamines et minéraux ne sont pas non plus dopants, donc parfaitement autorisés, mais on ne devrait jamais les choisir sans avis de son médecin. Là c'est parfois notre santé qui est en jeu. Dans les rayons "diététique" de certains  magasins à grande surface on trouve parfois des comprimés de fer, le type de substance qu'il ne faut jamais absorber sans prescription médicale, car sa prise sans bilan sanguin montrant une carence peut se révéler dangereuse pour l'organisme. Se bourrer également de comprimés de magnésiuium ou de vitamine C, par exemple,  ne sert à rien si votre médecin n'en voit pas la nécessité.

 

    A noter aussi que les comprimés renfermant à la fois de nombreux minéraux et vitamines ne sont pas forcément efficaces pour améliorer les performances, malgré les publicités qu'en font leurs fabricants. L'un de ces produits renferme d'ailleurs du fer, or le fer doit être absorbé seul sous forme de comprimés renfermant aussi de la vitamine C pour en assurer l'assimilation ; et de toute façon le fer ne doit pris que sur prescription médicale.

 

    Dans le cas de notre athlète de haut niveau l'erreur commise est étonnante : en France les athlètes de haut niveau sont pris en charge par l'Insep, l'Institut Nantional des Sports  de Paris-Vincennes qui offre les conseils de médecins du sport et de diététiciens de renommée internationale.

 

    Il est donc inutile d'aller chercher sur internet on ne sait quel "complément".

 

                                          Michel Delore

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

chardon-marie bio 07/02/2014 16:50

Oui je vais dans le sens de cet article. On a tendance à tout mettre dans le même panier. Les gens méfiants vis-à-vis de ces produits le sont pour toutes les boutiques, ceux qui n'y voient aucuns
risques achètent les yeux fermés sur n'importe qu'elle boutique.

Il y a du très efficace comme du très bas-de-gamme voir nocif, il faut juste être sûr que ce sont des produits naturels, certifiés et agréés, avec une teneur en produit actif suffisante pour que la
promesse du produit soit tenue sans pour autant mettre notre santé en danger..

Présentation

  • : La Passion de la course ! Le blog de Michel Delore
  • : Pour tous les passionné(e)s de course à pied, marche, jogging, marathon et cyclosportif. Michel Delore - aux Editions Amphora
  • Contact

Texte Libre

Le Blog de Michel Delore

Recherche

Catégories