Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 septembre 2014 3 17 /09 /septembre /2014 18:40

   Combien d'entre vous connaissent leur capacité ventilatoire (ou "vitale"), à savoir combien de litres d'oxygène vos poumons peuvent absorber au maximum ? Vous connaissez tout sur la VMA, le seuil anaérobie et la FCMax, des données pas toujours fiables à 100 % car lors des tests destinés à les révéler tout dépend de l'implication du patient ou de la patiente à courir au maximum de ses possibilités.

 

   En revanche la capacité ventilatoire donne une idée très fidéle de la "cylindrée" de l'athlète (1). De 4 litres voire moins chez un non sportif (ou un sportif vétéran) elle s'élève à 7 ou 8 litres chez un sujet de haut niveau. Miguel Indurain, 5 fois vainqueur du Tour de France montait à 8 litres avec des BPM (battements par minute) descendant à 28, pour un poids de 80 kilos et un gabarit de 1,88 mètre : rien d'étonnant si sa qualité première était son invincibilité lors des contre-la-montre.

 

   Je l'ai cotoyé deux fois quand je collaborais au journal L'Equipe : une fois en tenue de coureur lors du départ d'une étape du Tour à Saint-Etienne,  une autre quand il était "en civil" lors d'une réception dans les locaux du journal : dans les deux cas sa carrure était impréssionnante .Elle expliquait l'importance de sa cage thoracique qui compte pour beaucoup dans le volume des poumons.

 

   Quand j'ai débuté dans la course à pied, à 21 ans, je montais à 6 litres pour 62 kilos et 1,82 m avec des BPM descendant à 38. De gabarit je n'étais pas aussi impressionnant que l'Espagnol !  Mais sans aucun entraînement, deux semaines après avoir signé ma première licence d'athlétisme, je terminais 4° de ma première compétition, un cross régional de 3500 m couru en 11'05" soit à 19 km/h de moyenne. Deux semaines plus tard je récidivais sur une distance équivalente en me classant 5°. Beaucoup s'étonnèrent de voir un néophyte inconnu se classer parmi les meilleurs. 30 ans plus tard, grâce aux physiologistes du Centre de Médecine du Sport de Lyon-Gerland (qui m'aident beaucoup dans la rédaction de mes livres sur la course à pied) j'ai réalisé que mon mérite s'avérait très relatif : avec une "CV" naturelle de 6 litres cela n'avait rien d'étonnant !

 

   Plus tard, alors que je débutais dans la catégorie Vétérans 3 (ma CV avait diminué comme cela est normal avec l'âge), à la fin d'un test d'effort sur tapis roulant le médecin de ce Centre me déclara : "avec vos 4,5 litres vous obtenez les mêmes résultats que les coureuses de bon niveau régional qui viennent de passer avant vous ; les femmes possèdent une cage thoracique plus petite que les hommes, elles ont donc une CV plus faible". 

   "Rien d'étonnant", lui ai-je répondu, "quand les coureuses de niveau national ou international de la région lyonnaise ne sont pas là, malgré mon âge je termine certaines épreuves en même temps que les meilleures régionales" (2).

 

  N'importe quel médecin généraliste peut, grâce à un spiromètre, vous indiquer votre CV. Mais quel qu'en soit le résultat la Capacité Ventilatoire peut s'améliorer lors de vos entraînements comme nous le verrons lors d'un prochain article.

 

              Michel Delore

 

  (1) J'ai évoqué le problème dans mon nouveau livre "RUNNING, course sur route-course nature" (Editions Amphora, 384 pages).

 

  (2) La nature a voulu que les choses soient ainsi. En page 243 de mon livre j'ai écris : "les femmes ne sont pas inférieures aux hommes, "ELLES SONT DIFFERENTES". Pour le cas où certaines d'entre vous m'auraient pris pour un affreux macho...

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Passion de la course ! Le blog de Michel Delore
  • : Pour tous les passionné(e)s de course à pied, marche, jogging, marathon et cyclosportif. Michel Delore - aux Editions Amphora
  • Contact

Texte Libre

Le Blog de Michel Delore

Recherche

Catégories