Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2016 4 21 /07 /juillet /2016 13:05

Chaque année, dès qu'arrive l'été ou l'hiver on lit : "faites une coupure annuelle" ! ,

Tout arrêter, en athlétisme je n'en ai jamais entendu parler. Après la saison d'été sur piste, le calendrier des cross propose les premières épreuves début novembre : les athlètes ont deux à trois semaines sans compétition MAIS PAS SANS ENTRAINEMENTS. A la fin de la saison de cross, les compétitions reprennent début mars, sans forcer, l'objectif étant d'être en grande condition physique seulement à partir de mai. Dans le haut niveau international des compétitions ont lieu en juillet-août (JO, championnats d'Europe ou du monde, meetings). Pour les autres le calendrier des compétitions tient compte à la fois des congés (qui éloignent les athlètes des villes) et de la chaleur (qui rend pénibles les efforts intenses). N'oublions pas les athlètes qui effectuent l'hiver des compétitions en salle : eux aussi ne coupent pas, ILS RALENTISSENT, si nécessaire, le rythme et l'intensité des entraînements.

En compétition sur route et en trail, le calendrier ne connait pas de pauses, ni en été ni en hiver : les coureurs et les coureuses avisé-e-s se contentent de choisir intelligemment leurs épreuves en se ménageant des phases uniquement consacrées à l'entraînement qui n'a pas besoin d'être toujours intense. En ce moment d'ailleurs (juillet-août), pour beaucoup qui prennent des vacances en famille, le nombre des entraînements et des compétitions baisse par la force des choses, même si dans les stations de bord de mer et de montagne on peut s'aligner au départ de courses de plage et de mini-trails.

Je garde un mauvais souvenir de ce qui se passait il y a encore une vingtaine d'années dans le cyclisme. Entre la mi-octobre et le début janvier on arrêtait complètement les entraînement pour le cyclosport, en imitant les pros. Je continuais la course à pied, avec par exemple la Saintélyon. Mais quand je redémarrai le vélo dès le 2 janvier, il me fallait deux mois avant de grimper à nouveau à l'aise les (petits) cols de ma région, mes quadris ne répondaient plus : que de temps perdu, alors qu'aujourd'hui on se contente de RALENTIR mais pas de couper ! Les cyclistes professionnels font la même chose, avec des compétitions (seulement) de préparation au Proche-Orient ou en Australie.

Moralité : ralentir le nombre et l'intensité des entraînements, limiter le nombre des compétitions, oui, tout arrêter non !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : La Passion de la course ! Le blog de Michel Delore
  • : Pour tous les passionné(e)s de course à pied, marche, jogging, marathon et cyclosportif. Michel Delore - aux Editions Amphora
  • Contact

Texte Libre

Le Blog de Michel Delore

Recherche

Catégories